Spécial e-Commerce

Le e-Commerce est devenu un enjeu pour de nombreuses entreprises, c’est aussi un secteur très concurrentiel

Pour se démarquer, le prix est un argument de taille; mais la qualité du site fait aussi la différence.

Photo « maison » Photo professionnelle
   
Lequel de ces 2 produits vous attire le plus ? Lequel fera le meilleur chiffre d’affaire ?

Souvent, les sites de e-Commerce montrent de toutes petites photos… c’est mieux, si la photo n’est pas valorisante. Mais quel dommage de gâcher un argument si attrayant!

Pour un impact optimal, les photos de produits sur un site de e-Commerce doivent :
  • Etre très lisibles (fond uni, blanc ou clair)
  • Décrire au mieux le produit
  • Mettre le produit en valeur
  • Avoir un coût raisonnable (à rapprocher du chiffre d’affaire généré et du bénéfice réalisé)
Ces qualités ne suffisent pas, un projet de photos pour le e-commerce exige aussi :
  • Une bonne gestion du stock de produits à photographier
  • L’incorporation de vos références produit dans les noms de fichiers
  • La livraison de fichiers conforme aux normes Web et à celles de votre webmaster
  • Le respect des délais
  • Le retour de produits propres et correctement réemballés
C’est le travail que je me propose de réaliser pour vous !

Une longue expèrience de la VPC (La Redoute, 3 Suisses, Maison de Valérie, Quelle, Maty, etc) me permet de répondre à tous ces critères, tout en respectant votre budget.

Considérez que la réalisation de vos packshot est un investissement au même titre que la réalisation du site : c’est le retour sur investissemnt qui compte !

Vous réalisez vous même (ou elles sont réalisée par un de vos collaborateurs) : sans préjuger de vos qualités de photographe, votre temps est prècieux. Il vaut mieux l’employer à exercer votre coeur de métier.

N’hésitez pas à me contacter pour un devis : 06 15 45 93 76, je suis prêt à réaliser sans engagement un test sur quelques uns de vos produits.

Cordialement,

Michel Leprêtre

lire la suite · aucun commentaire

Ames d’entrepreneur

Exposition à Aubervilliers du 11 au 19 juin 2012

Sylvie Saget, directrice de La Miel, m’a fait l’honneur de me confier la réalisation des 9 portraits de créateurs d’entreprise, destinés à une exposition itinérante de 9 tirages Noir & Blanc (80/120 cm), dont la première présentation aura lieu du 11 au 19 juin dans le hall de la mairie d’Aubervilliers.

Michel Leprêtre

lire la suite · aucun commentaire

La photo culinaire, conseils de base n°3

Du bon usage de votre appareil photo
niveau : initiation
1 – Le pied

Il nous manque un accessoire indispensable : le pied (ou trépied) !
Non, ce n’est pas un accessoire désuet, il va vous permettre de réaliser un cadrage soigné de votre photo et de le conserver tout au long du processus de réalisation et d’obtenir une image sans effet de bougé : puisque vous avez lu attentivement le premier article, vous allez utiliser la lumière naturelle.
Mais celle-ci risque de ne pas être assez puissante pour obtenir une vitesse d’obturation suffisante, ce qui va provoquer un flou de bougé.

Si vous n’avez pas de pied ou si votre appareil ne comporte pas de filetage standard pour le fixer ou enfin si vous ne voulez pas en faire l’acquisition, il vous reste une possibilité : prenez un point de repère au sol et en hauteur, pour retrouver votre point de vue. Dans la mesure du possible, trouvez un point d’appui stable pour vous appuyer lors du déclanchement. Une chaise peut vous aider à remplir ces deux fonctions.

2 – La focale

Utilisez une focale longue ou la position téléobjectif de votre zoom (zoom optique seulement, le zoom numérique ne sert à rien !). Vous aurez deux avantages :

  • Vous conserverez des perspectives agréables
  • Vous aurez une distance suffisante entre votre appareil et votre sujet pour travailler confortablement
3 – La sensibilité

Il s’agit de la sensibilité à la lumière de votre appareil; celle-ci s’exprime en degrés ISO. Plus elle est élevée, moins il faut de lumière pour une photo correctement exposée. En contrepartie, le bruit de l’image va augmenter : aspect granuleux, couleurs mal reproduites, etc.

C’est pourquoi il vaut mieux utiliser une sensibilité entre 100 et 400 ISO; la vitesse d’obturation risque d’être lente, raison de plus d’utiliser un pied !

4 – Les automatismes

Tous les automatismes des appareils photos sont conçus pour répondre à des situations courantes, ce qui n’est pas le cas d’une prise de vue culinaire ! Si vous êtes à l’aise avec les bases techniques de la photographie, je vous invite à passer en mode manuel. Sinon, vous serez sans doute obligé d’effectuer certaines corrections d’exposition.

Vérifiez bien que la mise au point se fait correctement sur la partie intéressante de votre sujet.

N’hésitez pas à déclancher pour vérifier que le résultat vous convient. Soyez critique envers vous même :  il est essentiel qu’à cette étape votre photo soit la plus proche possible d’un résultat optimal.

N’oubliez pas que votre logiciel de retouche ne fera pas de miracle : une photo ratée le restera !

A suivre…

Michel Leprêtre

lire la suite · aucun commentaire

Mes p’tits légumes

Recherche personnelle

Les p’tits légumes sont nos amis en photo culinaire : colorés ou pas, ils sont tranchés de toutes les façons imaginables selon notre volonté et notre besoin.

Mais, à les manier si souvent, j’ai réalisé qu’ils ont leur vie propre !

oignons-01

L’oignon qui dit bonjour

dsc7251

Oignon, liste des pièces

endive-01

La naissance de l’endive, 1

endive-02

La naissance de l’endive, 2

A suivre…

Michel Leprêtre

lire la suite · aucun commentaire

Nett’Bio dans Le Parisien

Les prix Créatrices d’avenir

Ndella Diakhaté à reçu le Prix Entreprise dans nos Quartiers pour Nett’Bio, l’entreprise de nettoyage qu’elle a créée !

Nett’Bio utilise exclusivement des produits certifiés bio, une démarche responsable et novatrice.

Michel Leprêtre

lire la suite · aucun commentaire